Chaque personne qui passe dans ma vie fait partie de mon histoire

Publié le 2 Août 2017

Chaque personne qui passe dans ma vie fait partie de mon histoire

Chacun des moments que je partage avec quelqu’un fait partie de mon parcours, de mon histoire et, en définitive, de moi. Tout ce que les autres m’apportent m’aide à me construire et donne forme aux pièces qui créent la personne que je suis à présent.

Chaque histoire à laquelle j’ai participé a laissé une trace en moi, d’une quelconque manière. Je me souviens toujours de certaines d’entre elles et d’autres sont tombées dans l’oubli. Malgré tout, chacune d’elles a influé sur la personne que je suis. Si je pouvais changer quelque chose au passé ou prendre d’autres décisions, je ne serais plus le/la même car tout ce qui m’est arrivé m’a mené-e jusqu’ici.

Tout me fera grandir

Que tout ce qui se passe dans ma vie laisse une trace ne veut pas dire que ce soit toujours agréable et positif. Parfois, j’aurai la chance de marcher aux côtés de quelqu’un qui me comble et, d’autres fois, je trébucherai peut-être sur quelqu’un que je ne veux pas voir sur mon chemin ; malheureusement, je ne pourrai pas toujours prendre mes distances.

D’une façon ou d’une autre, tout ce qui m’arrive fera partie de ma croissanceQue ce soit des expériences positives, des rencontres magiques, des expériences négatives ou des rencontres désagréables. Tout ce qui m’arrive compte et apporte des nuances à mon histoire personnelle. Même les choses négatives. Sans elles, je ne saurais pas décider de ce que je ne veux pas dans ma vie.

L’essentiel est la façon dont j’intègre chaque expérience dans mon histoire et ce que je fais avec ce qui m’arrive. Est-ce que je m’adapte ? Est-ce que je grandis ? Ou, au contraire, est-ce que je m’immobilise et attends de m’enfoncer ? Quelle perspective suis-je capable de donner aux choses ? Il s’agit d’une très bonne question. Car si je me laisse définir par chaque critique, je finirai en morceaux ; si j’accumule uniquement toutes les bonnes choses, je vivrai dans un monde irréel ; et si, au contraire, je suis capable de trouver un équilibre entre ces deux options, je pourrai découvrir mon authenticité.

 

Tout cela me porte à croire que même en sachant que je suis une accumulation d’histoires, de moments et de personnes, je suis celui/celle qui possède toutes les pièces et qui a l’opportunité de les ordonner pour créer la meilleure version de moi-même. C’est pour cela que j’essayerai d’accorder une place prioritaire à tout ce qui me fait me sentir mieux, et j’apprendrai à utiliser le reste pour être plus fort-e et me rendre compte de ce qui me rend malheureux-se pour aider les autres à le voir également, si c’est possible.

Tout ce que j’ai vécu fait partie de mon histoire

Par ailleurs, avec le temps, j’ai pu comprendre que chaque fois que je rencontre quelqu’un ou que je me trouve dans une nouvelle situation, je découvre une part de moi qui m’était totalement inconnue. Les relations que j’établis avec les autres m’en apprennent plus sur moi que sur eux et la même chose se produit avec les nouvelles situations. C’est une chose si extraordinaire et si difficile à assimiler qu’elle peut au début sembler très effrayante !

Ainsi, je ne regrette rien. Ni les décisions que j’ai prises, ni les personnes que j’ai laissées derrière moi, car tout ce que j’ai vécu fait partie de mon histoire. Et si j’ai le choix entre deux options, qui seraient de vivre dans le passé et perdre mon temps à essayer de trouver une solution à quelque chose d’impossible ou apprendre à intégrer mes erreurs, comme un nouveau chapitre dans mon histoire, et continuer à en écrire de nouvelles, je choisis cette dernière. Parce que je préfère être qui je suis maintenant (une composition d’histoires) et choisir la couleur avec laquelle je veux teinter mon chemin. 

Rédigé par Alexandra Voyante

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article